Solution-climat présentée par :http://www.plateformesolutionsclimat.org/wp-content/uploads/2015/01/Avril_logo_CMJN.jpg
Maîtriser l’énergieSe déplacerS’alimenterAgriculture et forêtEnergieIndustrie & Services

Démarche de Progrès Colza Diester

Depuis 2007, la Démarche de Progrès, animée par Terres Inovia, le groupe Avril et SAIPOL, contribue à l’amélioration des bilans environnementaux de la filière Diester. De l’amont agricole à l’aval industriel, les agriculteurs, techniciens, collecteurs, transformateurs et industriels s’engagent dans une véritable boucle de progrès. La volonté d’améliorer les bilans énergétiques et gaz à effet de serre (GES) des activités et des produits a conduit à des investissements de grande ampleur dans l’industrie (35% d’économie d’énergie entre 2010 et 2012) et à la mise en place de plans d’actions pour la partie agricole.

http://www.plateformesolutionsclimat.org/wp-content/uploads/2014/12/avril_103832222-wpcf_650x434.jpg

Description détaillée de la Solution

Logo choisi_VECTORISEComment concilier l’importance économique de cette filière avec les attentes sociétales et environnementales ? C’est la question que ce sont posés en 2007, des agriculteurs, des techniciens, des organismes stockeurs et des transformateurs. Et ils y ont répondu, en s’engageant dans la Démarche de Progrès. Animée par Terres Inovia, groupe Avril et SAIPOL, cette démarche vise à améliorer le bilan environnemental (énergie, gaz à effet de serre, biodiversité et eau) du biodiesel du champ à la roue et notamment de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2017 par rapport au diesel d’origine fossile. C’est un objectif ambitieux mais pas utopique puisque les mesures prises ont déjà fait baisser les émissions de GES du biodiesel diester d’environ 10% ! -50% d’émissions de GES d’ici 2017 par rapport au diesel fossile. Pour répondre aux attentes sociétales et aux exigences réglementaires actuelles (notamment la Directive Energies Renouvelables 2009/28/CE), la Démarche de Progrès a intégré une série de mesures : ses partenaires ont investi des millions d’euros pour faire évoluer, d’une part, les pratiques agricoles auprès des agriculteurs et des organismes stockeurs et d’autre part, les outils de transformation. Les résultats sont encourageants car les émissions de GES ont déjà été réduites de 10%. Mais ces efforts et améliorations menés doivent être poursuivis et amplifiés ! L’objectif réglementaire de 50% de réduction des émissions de GES est une condition obligatoire de pérennité de l’activité de production de biodiesel diester. Produire du biodiesel de colza réduit les émissions GES de 40 à 60% par rapport au diesel d’origine fossile. L’objectif de la Démarche de Progrès est d’atteindre systématiquement le seuil de 50% et de le généraliser à tous les acteurs. Plus de 10 000 agriculteurs participent à la démarche. La participation agricole à la Démarche de Progrès est déjà un succès puisque, en 2012, on comptait 92 organismes stockeurs impliqués, près de 300 000 hectares couverts par les enquêtes et plus de 10 000 agriculteurs concernés. Augmenter le rendement agricole et les performances environnementales, c’est possible. C’est tout le défi de la Démarche de Progrès : concilier productivité et performance environnementale. En effet, cette dernière ramenée à l’unité produite peut être obtenue en augmentant les rendements en graines tout en ajustant les quantités d’intrants apportées. Rendement et fertilisation sont les deux principaux leviers d’action. Terres Inovia accompagne les producteurs de colza et mobilise les principaux organismes de collecte. Suite aux diagnostics réalisés sur chaque bassin de collecte et au suivi des émissions de GES, des plans d’action sont mis en œuvre par les organismes stockeurs chez les agriculteurs concernés dans 3 domaines : la nutrition azotée, le rendement et les techniques innovantes. 35% d’économie d’énergie déjà réalisée chez les industriels. Des investissements massifs, ainsi que l’exploitation des synergies industrielles, ont déjà permis près de 35% d’économie d’énergie dans les unités de production de Diester entre 2010 et 2013. En effet, les usines de transformation de graine et de production de Diester ont élaboré et mis en place de véritables plans d’actions depuis bientôt 3 ans. Les bilans énergétiques sont optimisés en récupérant la chaleur perdue par exemple. Les équipements énergivores sont remplacés par d’autres plus sobres. Les équipes opérationnelles sont formées à la gestion de la consommation énergétique des équipements. Les énergies renouvelables sont développées et les flux logistiques sont optimisés, en réduisant le transport routier au profit du pipeline et des transports par voie ferrée. Près de 20 000, c’est le nombre d’emplois générés. Trois chiffres : 12 050 emplois directs sont attribués aux activités de la filière biodiesel. 4 050 emplois indirects dont la majorité est liée au secteur de l’agriculture, des industries alimentaires et du transport des marchandises. Et 3 800 emplois induits dans une grande variété de secteurs de l’économie française (d’après l’étude de PriceWaterhouseCoopers de 2013).

Date de lancement

Réalisation engagée depuis

2007

Projet en cours avec première expérimentation depuis

2007

Partenaires de la solution

Les animateurs de la Démarche de Progrès Colza Diester :
* Groupe Avril : Depuis 5 ans, les usines de transformation de graines et de production de Diester du groupe Avril ont réalisé des investissements de grande ampleur et ont mis en place de véritables plans d’actions : les bilans énergétiques sont optimisés, les équipements énergivores sont remplacés par d’autres plus sobres, les équipes opérationnelles sont formées à la gestion de la consommation énergétique des équipements, les énergies renouvelables sont développées et les flux logistiques optimisés.
* Terres Inovia (Institut technique interprofessionnel des oléagineux et du chanvre) : Terres Inovia anime le réseau des organismes stockeurs de la Démarche. Terres Inovia réalise un dispositif d’enquêtes en colza et réalise un diagnostic par organisme stockeur avec les résultats. Les résultats sont présentés aux acteurs concernés. Terres Inovia propose ensuite un plan d’action aux organismes stockeurs, qu’ils doivent à leur tour mettre en œuvre avec leurs agriculteurs.

Les partenaires agricoles de la Démarche :
* Des organismes stockeurs (coopératives et négoces) et leur représentant (Fidicoop et Finégoce) : Ils élaborent leur plan d’action annuel avec Terres Inovia, de façon personnalisée et spécifique à leur contexte agricole. Ils sont chargés de la mise en œuvre auprès des agriculteurs, du suivi et de l’adaptation annuelle des plans d’actions.

Points de vigilance pour le déploiement de la Solution

Mobilisation de tous les acteurs de la chaîne de production du biodiesel de colza.
Visibilité de la démarche auprès de tous les acteurs et publics.

Chiffres clés illustrant le déploiement et les résultats de cette Solution

35% d’économie d’énergie déjà réalisés chez les industriels entre 2010 et 2012.
Près de 20 000 emplois générés par la filière biodiesel française.
Réduction de 10% d’émissions de gaz à effet de serre du biodiesel de colza entre 2010 et 2013.
Plus de 10 000 agriculteurs participent à la Démarche de Progrès Colza Diester.
Objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50% du biodiesel de colza par rapport au carburant conventionnel d’ici 2017.

Performances, impacts et résultats

Résultats tangibles dès aujourd'hui
La production et la consommation de biodiesel de colza permet une réduction de plus de 35% des émissions de Gaz à Effet de Serre en comparaison du gazole d’origine fossile.

Résultats tangibles à horizons moyen et long terme
L’objectif de la Démarche de Progrès Colza Diester est d’atteindre un objectif minimum de réduction d’émissions de GES de 50% en 2017, en comparaison du gazole d’origine fossile.

  • Contact professionnel
    Kristell Guizouarn
    Groupe Avril
    Directeur du développement durable
  • Contact presse
    Tom Doron
    Groupe Avril
    Responsable éditorial et relations presse